Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Baudelaire

oO°Oo oO°Oo oO°Oo

Qui a remarqué ma superbe bannière ??
Si si levez votre regard et admirez...
C'est un cadeau d'Ingrid, alias Beadrider qui, certes,
n'a pas beaucoup de temps pour perler mais a quand
même trouvé celui de me mijoter cette jolie bannière...

Merci à toi Ingrid

Quand on commence à tisser des triangles, il est difficile de s'arrêter...
Voici deux bracelets, identiques et tellement différents
!

triangles_classiques

triangles_jazz

Et puis, pour continuer avec d'autres triangles, un autre bracelet
tout simple en peyote...

triangles_peyote

Et ce message ayant commencé par un cadeau,
pourquoi pas le finir de la même façon ??
Je me propose donc de perler un bracelet triangles
à la personne qui sera tirée au sort parmi
celles ayant déposé un commentaire
avant le 8 novembre 20 heures...
Son nom sera révélé lors du prochain post le week-end prochain
et nous pourrons choisir ensemble la gamme des coloris,
ainsi que la taille adéquate selon le poignet de l'élue...

Sur ce, bon dimanche et bonne semaine à toutes et tous